Kinésithérapie générale

 

 

Kinésithérapie générale

La kinésithérapie est une spécialité paramédicale, qui utilise des mouvements actifs (gymnastique médicale, rééducation) ou passifs (massages, mobilisation, certaines manipulations). Ces indications sont autant préventives que thérapeutiques.  Celle-ci soulage les affections locomotrices, neurologiques ou respiratoires dont le bien-fondé est démontré dans de nombreuses maladies. De plus en plus pratiquée, elle utilise différentes techniques, passives ou actives.

Kinésithérapie passive

Les méthodes de kinésithérapie passive se composent de massages, d'étirements musculaires, de mobilisation des articulations,... Toutes ces techniques peuvent être utilisées dans l'objectif de redonner aux muscles de l'élasticité ou pour améliorer la mobilité articulaire.

Dans certaines maladies neurologiques, la kinésithérapie est aussi pratiquée pour supprimer une raideur, lutter contre une déformation...

kinésithérapie active

Iw5qkmgg  

La kinésithérapie active est différente, c'est le patient lui-même qui travaille à sa propre guérison avec l aide et le coaching du kiné. Toutes sortes d'exercices manuels ou musculaires sont proposés pour faciliter la rééducation.

Dans certaines circonstances, le travail physique peut être réalisé en utilisant des appareils de gymnastique (vélo, tapis de course), des appareillages (ballon, medecine ball, planche proprioceptive etc

La rééducation a pour but d'améliorer le contrôle de l'équilibre, de la posture, de diminuer une instabilité articulaire, de renforcer des muscles, de pratiquer des exercices à la maison via un écolage, d'apprendre des gestes adequats dans sa vie de tout les jours.

Physiothérapie et kinésithérapie respiratoire

Le kinésithérapie a parfois recourt à des agents physiques comme des ondes de choc, des ultra-sons, des courants électriques, de la pressothérapie, on parle alors de physiothérapie.

La kinésithérapie peut être exercée pour améliorer la capacité respiratoire de personnes souffrant d'infections ou de maladie pulmonaire en employant des techniques comme le "clapping" et de drainage bronchique qui visent à désencombrer les bronches de leurs sécrétions en délivrant une série de pressions manuelles sur la cage thoracique. Bien qu'elle soit souvent impressionnante à voir pour les parents, cette kinésithérapie respiratoire donne de très bons résultats dans la bronchiolite du nourrisson.

Une des autres fonctions du kinésithérapeute est d'apprendre au patient à mieux tousser pour éliminer les sécrétions ou à mieux respirer en pratiquant des exercices de ventilation.

A qui s'adresse la kinésithérapie ?

La kinésithérapie se pratique à tous les âges de la vie.

Ses principales indications sont représentées par des affections de l'appareil locomoteur comme les suites de fracture, la scoliose, les douleurs lombaires, l'arthrose et les rhumatismes, des maladies neurologiques comme l'hémiplégie et la paraplégie, des affections respiratoires s'accompagnant d'une diminution de la fonction ventilatoire comme la bronchite chronique.

Mais, le kinésithérapeute intervient aussi dans la rééducation de la femme après accouchements en prévention de futurs problèmes (post-partum), cardiologiques (ré-entraînement après infarctus du myocarde)...

 

Résumé des prises en charge :

Rééducation fonctionnelle - traitement orthopédique - rééducation neurologique : prothèse (PTH,PTG,...), rééducation à la marche, rééducation après opération, fractures, Hémiplégie, sclérose en plaques, paraplégie, sciatique, lumbago, algodystrophie, ...

 

- Traumatologie du sport : entorses, tendinite - tendinopathie, ligamentoplastie,  déchirures musculaires, élongation, claquage, ...

 

- Kinésithérapie respiratoire bébé et adulte (bronchite, bronchiolite, BPCO, pneumonie, ...)

 

- Revalidation cardiaque et réentrainement à l'effort

 

- Traitement de la douleur chronique : maladies rhumatismales, fibromyalgie, arthroses, lombalgie chronique, ...

 

- kiné spécialisée (voir onglet correspondant)

 

 

- Cabinet équipé

   

  Ondes de choc

      et autre physiothérapie:  ultra-son, électrothérapie, bottes de pressothérapie,

     Matériels de proprioception membres inférieurs et supérieurs, vélo, tapis de marche, ...

     Imagesk6t8ang6
 

 

 

Ajouter un commentaire